Notre Blog Actualités



Posté le 27 septembre 2017 - Rubrique Ordination

 

Mélanie Denoyelle, 32 ans, originaire de la Chaleur, près de Sombernon, a prononcé cet été ses premiers vœux dans la Compagnie des Filles de la Charité.

Mélanie (au centre sur la photo) travaille actuellement en tant qu’infirmière dans le nord de la France, où se trouve une autre communauté. Elle nous rappelle comment cette communauté vit ses engagements : « Les filles de la charité ne sont ni religieuses ni membres d'un institut séculier. Mais la Compagnie est une société de vie apostolique, ce qui renvoie notamment aux disciples rassemblés autour de Jésus, envoyés en mission.

Le don total des filles de la Charité, ne se confond pas avec les vœux. A l'entrée à la maison de formation, nous sommes admises dans la Compagnie et devenons donc filles de la Charité. Après un temps de cheminement suffisamment long, entre 5 et 7 ans, on confirme ce don total au Seigneur par l'émission des vœux.

Pour demeurer dans la Compagnie, il est demandé de renouveler les vœux chaque année. Cette spécificité du renouvellement annuel des vœux vient du fait qu'à l'époque de la fondation de la Compagnie les congrégations féminines étaient cloitrées ; pour que nous puissions aller et venir au service des pauvres, comme le voulait saint Vincent, l'émission de ces vœux de manière annuelle nous permettait de ne pas être soumises à la clôture.

La première émission des vœux a lieu à voix haute au cours de l'Eucharistie dans un contexte privé. Les rénovations suivantes se font également au cours de la messe tous les 25 mars mais à voix basse. »

Rappelons que près de Montbard, à Fain-les-Moutiers, une communauté de la Compagnie des Filles de la Charité est présente et compte une demi-douzaine de membres.

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...