Notre Blog Actualités



Posté le 29 September 2017 - Rubrique Jeunes

La messe de rentrée des étudiants, célébrée à l'église sainte Jeanne-d'Arc ce jeudi soir, a réuni plus de 200 étudiants. Présidée par Mgr Roland Minnerath, la célébration a été l'occasion pour l'archevêque de bénir un groupe d'étudiants, les "polos rouges", particulièrement investis dans l'animation et le service au sein du centre catholique universitaire (CCU).

Le père Matthieu Delestre, nouvel aumônier des étudiants, a indiqué : "Pour nous, c'est le gros événement du mois de septembre. Je suis très satisfait de l'affluence et du renouvellement des jeunes. On a fait un gros effort de communication pour cette messe de rentrée, qui a très bien fonctionné, par le biais de tractage et d'affichages. Il faut savoir qu'on a lancé nos activités il y a plusieurs semaines. Depuis fin août, nous avons la messe tous les jeudis à 19 heures au CCU. Notre projet d'année est centré sur la joie et plus particulièrement sur cette phrase : "Levez les yeux vers le Seigneur et rayonnez de joie". Dans les mois à venir, on va avoir des témoignages, des enseignements, ou encore une veillée de louange le 16 novembre."

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 29 September 2017 - Rubrique Jeunes

Le père Vincent Sauer, curé de la paroisse d'Is-sur-Tille/Grancey, est aussi délégué épiscopal à la pastorale des jeunes. Ceux qui sont concernés par la pastorale des jeunes en Côte-d'Or sont avant tout les collégiens et lycéens de la 4ème à la Terminale, dans les aumôneries paroissiales, les établissements d'enseignement catholique et les aumôneries d'enseignement public. Même si les événements proposés dépassent ce cadre et concernent tous les jeunes intéressés. Le père Vincent Sauer répond à nos questions :

Quels sont les enjeux de la pastorale des jeunes sur le diocèse de Dijon aujourd’hui ?

" Il y en a deux principaux : Tout d'abord, proposer des rassemblements diocésains aux jeunes pour leur faire réaliser qu'ils font partie d'un diocèse et qu'ils ne sont pas seuls dans leur aumônerie; ces rassemblements leur permettent ainsi de découvrir plus concrètement la dimension ecclésiale de la vie chrétienne. D'autre part, il s'agit de proposer des temps de formation et de rencontres entre animateurs, ainsi que des outils pédagogiques pour l'animation de groupes de jeunes."

Quels sont les projets qui vont avoir lieu dans les semaines et les mois à venir ?

"Nous proposons tout d'abord un rassemblement des lycéens à Taizé du 26 au 30 octobre prochains, ensuite le festival de la Vie à Châtillon-Sur-Seine pour les 4ème/3ème, qui a lieu tous les 2 ans. Pour le week-end des Rameaux, nous aurons la journée mondiale de la jeunesse (JMJ) diocésaine et enfin, pendant les vacances de Pâques, un pèlerinage vers Rome et Assise pour les lycéens ainsi qu'un pèlerinage à la Salette pour les 4ème/3ème. (Voir le lien vers le calendrier 2017-2018 en pied de page, qui s'adresse à tous les jeunes, d'où qu'ils viennent)".

Quels sont les besoins de la pastorale des jeunes actuellement ?

"Nous cherchons un webmaster pour mettre à jour le blog de la pastorale des jeunes, nous mesurons l'importance d'être présent sur les réseaux sociaux ! Ensuite, nous cherchons un bénévole pour faire du travail de secrétariat et de communication. Et enfin et bien sûr, beaucoup de prière !" 

Pouvez-vous nous présenter les personnes « clés » de la pastorale des jeunes ?

"Ils sont nombreux : Germaine Chabanneaud, mon adjointe, le père Emmanuel Pic, directeur adjoint de l'enseignement catholique, le père Matthieu Delestre, aumônier des étudiants, le père Dominique Garnier, responsable du service des vocations, sans oublier tous les prêtres, diacres et animateurs d'aumônerie à travers le diocèse !"

Afficher le PDF
Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 27 September 2017 - Rubrique Ordination

 

Mélanie Denoyelle, 32 ans, originaire de la Chaleur, près de Sombernon, a prononcé cet été ses premiers vœux dans la Compagnie des Filles de la Charité.

Mélanie (au centre sur la photo) travaille actuellement en tant qu’infirmière dans le nord de la France, où se trouve une autre communauté. Elle nous rappelle comment cette communauté vit ses engagements : « Les filles de la charité ne sont ni religieuses ni membres d'un institut séculier. Mais la Compagnie est une société de vie apostolique, ce qui renvoie notamment aux disciples rassemblés autour de Jésus, envoyés en mission.

Le don total des filles de la Charité, ne se confond pas avec les vœux. A l'entrée à la maison de formation, nous sommes admises dans la Compagnie et devenons donc filles de la Charité. Après un temps de cheminement suffisamment long, entre 5 et 7 ans, on confirme ce don total au Seigneur par l'émission des vœux.

Pour demeurer dans la Compagnie, il est demandé de renouveler les vœux chaque année. Cette spécificité du renouvellement annuel des vœux vient du fait qu'à l'époque de la fondation de la Compagnie les congrégations féminines étaient cloitrées ; pour que nous puissions aller et venir au service des pauvres, comme le voulait saint Vincent, l'émission de ces vœux de manière annuelle nous permettait de ne pas être soumises à la clôture.

La première émission des vœux a lieu à voix haute au cours de l'Eucharistie dans un contexte privé. Les rénovations suivantes se font également au cours de la messe tous les 25 mars mais à voix basse. »

Rappelons que près de Montbard, à Fain-les-Moutiers, une communauté de la Compagnie des Filles de la Charité est présente et compte une demi-douzaine de membres.

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 26 September 2017 - Rubrique Jeunes

Une nouvelle année universitaire commence petit à petit et le CCU, l'aumônerie des étudiants de Dijon, organise ce jeudi à 19 heures, une messe ouverte à tous. 
Les activités organisées au long de l'année seront notamment présentées.
Etudiants, n'hésitez pas à inviter vos amis !
Si vous voulez aider pour l'organisation, vous pouvez contacter le CCU de Dijon sur sa page Facebook : CCU Dijon ou par mail à ccudijon@gmail.com.

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...