Notre Blog Actualités



Posté le 30 aot 2012 - Rubrique Vie des Paroisses

Jour de fête ce dimanche 26 août dans la paroisse de Saint-Seine-l’Abbaye : le presbytère, qui est aussi la maison paroissiale, a été inauguré à l’issue de la messe de 10h30.


Après le départ du Père Paul Choublier (qui était présent pour l'évènement) en 2008, la municipalité de Saint-Seine-l’Abbaye avait souhaité récupérer le presbytère communal pour y réaliser des travaux bien nécessaires. Le nouveau curé, le père José Mbiyavanga a alors été hébergé (gratuitement) dans le logement du percepteur, dans l’attente de la rénovation d’un logement de type 3 dans l’ancienne cure. Le financement de ces travaux par l’opération « cœur de village » ayant pris un retard d’une durée indéterminée, le diocèse avait alors pris la décision, en accord avec la paroisse, d’acquérir une maison située en plein cœur du village, juste à côté de la pharmacie et à proximité de l’église.

Les paroissiens ont retroussé leurs manches pour permettre au père José d’emménager dans un logement confortable, mais on a dû aussi faire appel à des artisans pour les travaux de plomberie, électricité et placo, ainsi que pour le système de chauffage qui s’est avéré défectueux (changement de la chaudière).

L’inauguration de cette maison paroissiale était donc attendue avec impatience par les différents acteurs de la communauté locale.

Ce dimanche, le symbolique ruban inaugural a été coupé par le Père Eric Millot, vicaire général du diocèse, entouré du Père José et de Madame Marie-Thérèse Dieu, adjointe au maire.

Un rassemblement avec une cinquantaine de personnes a alors suivi dans l’ancienne étable qui borde le presbytère, qui a permis au Père José et au Père Millot de remercier les collectivités locales (mairie et communauté de communes) et bien entendu tous les bénévoles. Monsieur Michel Géliquot, un des initiateurs de ce projet de rénovation, a également pris la parole quelques minutes pour rappeler le déroulement des travaux.

La matinée s’est terminée par une visite des locaux pour tous ceux qui le souhaitaient, ainsi qu’un moment convivial autour d’un buffet préparé par les paroissiens.




Historique


L’emplacement de ce nouveau presbytère était idéal, avec des commodités de parking (grand terrain) mais il a fallu adapter la distribution intérieure aux besoins que l’on attend d’une maison paroissiale. A savoir :

- salle de réunion et secrétariat au rez de chaussée, avec WC handicapé (à créer)

- logement du prêtre à l’étage avec cuisine (à créer), 2 chambres et salle de bains

- cloisonnement de l’entrée arrière pour permettre un accès indépendant au logement.

Ainsi, la fonction « logement du prêtre » et la fonction « pastorale » de cette maison sont clairement séparées.
Au total, pour ces travaux d’adaptation et de rénovation, fournitures comprises, la paroisse a dû débourser 32 000 euros, ce qui est supérieur à ses réserves.

Vos dons sont donc toujours les bienvenus pour remettre les finances paroissiales « à flot »…






Photos ci-dessous : le Père José Mbiyavanga, le Père Paul Choublier, une partie des bénévoles qui se sont mobilisés pour la rénovation du bâtiment, le presbytère (vues extérieure et intérieure), inauguration par le Père Millot entouré du Père José et de Mme Dieu, durant la messe dans l'abbatiale qui a précédé l'inauguration.

 

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 29 aot 2012 - Rubrique Pèlerinage

C’est remplis d’une excitation non-dissimulée que nos 80 jeunes du diocèse de Dijon sont partis samedi après-midi de Dijon vers la capitale italienne pour le pèlerinage national des servants d’autel.


Rassemblés à la maison diocésaine pour le grand départ, ils ont pu assister à une bénédiction d’envoi présidée par Mgr Minnerath.

Après un mot d’accueil du Père Louis de Raynal (un des trois prêtres de notre diocèse à partir à Rome, avec les Pères Vincent Sauer et Etienne Hache), c’est Emmanuel Turmel, responsable logistique diocésain et principal acteur de l’organisation de ce pèlerinage en Côte d’Or, qui a pris la parole pour appeler toutes les paroisses du diocèse représentées.

Mgr Minnerath a ensuite rappelé aux jeunes servants l’importance de Rome dans l’Eglise : lieu de la mort de saint Pierre, Rome est aussi le symbole de l’unité de l’Eglise, représentée par le Pape.

Puis, avant une dernière prière, l’archevêque a invité tous les jeunes à « ramener de Rome des souvenirs qui resteront toujours gravés dans [leur] esprit ».

Arrivés dimanche matin à Rome, nos jeunes ont déjà pu faire de nombreuses visites.
Ce mercredi matin, ils ont pu bénéficier avec les 2600 autres servants d’une audience privée avec le Pape dans la cour du palais apostolique. Ce fut un moment intense pour tous !






Le pèlerinage des servants d’autel à Rome (25-31 août)


Cet évènement, organisé à la demande de la commission épiscopale de liturgie, a pour thème : « Servir, joie de l’homme, joie de Dieu ».


Programme :

Samedi 25 août : départ en car pour Rome des différents diocèses

Dimanche 26 août : arrivée à Rome / Visite de la Rome Antique / Messe à la basilique St Pierre

Lundi 27 août : Suite de la visite de la Rome Antique / Catacombes / Messe à St Paul hors les murs.

Mardi 28 août : Grand rallye pour découvrir la Rome baroque / Messe à St Ignace / Soirée festive à Saint Andre della Valle.

Mercredi 29 août : Audience papale / Saint Jean de Latran

Jeudi 30 août : Catéchèse par les mosaïques / messe à Ste Marie Majeure / Retour en car vers Paris.

Vendredi 31 août : retour de chacun dans son diocèse.





Ils en parlent :



Reportage ce mercredi midi sur TF1 : http://videos.tf1.fr/jt-13h/religion-comment-devient-on-enfant-de-choeur-7478172.html




Le blog pour vivre heure par heure le pèlerinage : http://peleservantsrome2012.wordpress.com/

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 28 aot 2012 - Rubrique Culture et patrimoine

C’est toute une année de commémoration de l’arrivée de saint Bernard à Cîteaux qui s’ouvre pour l’abbaye Notre-Dame de Cîteaux.

Quelques jours après la fête de saint Bernard, les moines de l’abbaye ont tenu à inaugurer vendredi 24 août une exposition qu’ils présentent pour leurs visiteurs sur cet événement dont on n’a peu de détails mais qui assurément fut un fait marquant pour l’histoire de Cîteaux, des Cisterciens, de la vie monastique, pour la vie de l’Eglise et pour toute l’Histoire.

Les trois années que Bernard passa au nouveau monastère de Cîteaux ont sans doute été déterminantes pour celui qui deviendra le fondateur de Clairvaux avec le destin qu’on lui connaît.

Ce sont ces années de noviciat que Dom Olivier Quenardel, Père abbé de Cîteaux, Dom Loys Samson, son prédécesseur, et le frère Michel qui a préparé cette exposition, aidés par de nombreux spécialistes de notre région, ont voulu présenter à leurs invités.

Dom Olivier Quenardel a pu ainsi rappeler combien St Bernard a également marqué l’abbaye, combien son passage par Cîteaux est objet de réflexion et d’admiration.

 

Cette exposition installée près du magasin du monastère sera visible tout au long de l’année.

 



Ci-dessous, vous pouvez lire le texte de la présentation de l’exposition par le Père Abbé et commencer à découvrir cette exposition grâce aux photos de Marie-Dominique Trapet.

Afficher le PDF
Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 27 aot 2012 - Rubrique Evénements

Née en 1880, décédée en 1906, Elisabeth de la Trinité, que l’on appelle « Elisabeth de Dijon », est l’objet depuis de longues années de démarches en vue d’une éventuelle canonisation. Jean-Paul II a déjà franchi une étape déterminante en béatifiant cette carmélite dijonnaise  devenue ainsi « Bienheureuse » en 1984.

Une nouvelle étape vient d’être franchie dans la longue procédure d’un procès en canonisation. Huit juges ont été pour cela désignés pour réunir des arguments à soumettre à la Congrégation de la cause des saints. Cette commission a rendu son travail sous forme de rapports constituant huit gros volumes pour un total de 1700 pages. Le collationnement et l’officialisation de ce travail a donné lieu le samedi 25 aout à une cérémonie au carmel de Flavignerot, présidée par Mgr Minnerath, marquant la clôture de ce qu’on a appelé « Procès Super Miro ».

Dans l’homélie qu’il prononça après les vêpres des carmélites, l’archevêque fit allusion à une éventuelle décision de canonisation par le souverain Pontife à l’occasion de « l’année de la foi ». Il faut en particulier authentifier un présumé miracle. Un tribunal spécialement composé pour ce long travail d’enquête, pendant toute une année, a été invité à remettre ses conclusions dont on mesure l’importance. Les membres de ce tribunal étaient réunis au carmel autour de Mgr Minnerath pour préparer cet envoi prochain au Vatican ; on citera  parmi les membres de ce tribunal le Père Antonio Sangalli, vice postulateur de la cause de canonisation, Mgr Ennio Apeciti, juge, le Père Paul Chadeuf, promoteur de justice, le père Yves  Frot, notaire, le docteur Paterlini et M. Fabio Regazzoni, interprète. Les huit gros volumes que constitue ce rapport ont été scellés avec des cachets de cire, les comptes rendus ont reçu le sceau de l’archevêque et la signature certifiée des différents juges. Tous ces documents, dont un exemplaire sera conservé à l’archevêché de Dijon, seront envoyés au Vatican et feront l’objet de soins tout particuliers.

A noter la présence à cette cérémonie d’une douzaine de prêtres diocésains, des membres de la famille d’Elisabeth (en particulier la famille Chevignard), ou encore le Père Marc Galen, Chancelier de l’archevêché, qui veillera à la protection de cet important dossier.



                                                                            Jean Clerc



Crédits photos : Jean Clerc

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...