Notre Blog Actualités



Posté le 11 April 2012 - Rubrique Formation

Le doyenné Dijon Centre-ville a proposé chaque mercredi de carême des conférences à destination des fidèles. Ces interventions se tenaient à trois reprises chaque mercredi, et dans trois lieux différents : à la cathédrale Saint-Bénigne, à l'église Saint-Michel, et à la salle Polycarpe de Saint-Bernard.


Voici un compte-rendu d'une de ces conférences proposée par le frère Jean-Claude, de l'Abbaye de Cîteaux, le 28 mars dernier.



Frère Jean-Claude de l’abbaye de Cîteaux, a fait découvrir à trois reprises à de nombreux auditeurs, le mercredi 28 mars, comment vivre à la suite des martyrs de Tibhirine.

Trois ans après l’enlèvement de sept moines de l’abbaye Notre-Dame de l’Atlas, à Tibhirine en Algérie, il a contribué à y réimplanter la vie monastique interrompue, avec les deux survivants pendant deux années.

 

Qu’ont vécu ces moines martyrs ? Quel message nous laissent-ils ?
 

Cette communauté dont personne n’aurait entendu parler, si elle n’avait pas connu cette fin tragique, a poursuivi un chemin eucharistique ; après une réflexion de deux ans et demi, les neufs moines, chacun personnellement et tous collectivement, dans une communion intense entre les frères, ont décidé de rester sur place, pour donner leur vie à ce pays et à Dieu, tout en connaissant les éventuelles conséquences dramatiques.

Le 23 mai 1996 sept d’entre eux sont emmenés. Mais, il ne fait pas de doute que les deux survivants sont également des martyrs, car ils ont fait le même choix de donner personnellement leur vie par amour, à la suite du même discernement ; et la source de leur vie donnée c’est l’Eucharistie. La vie donnée, c’est la vie monastique vécue en plénitude pour la gloire de Dieu et le salut du monde.

Frère Jean-Claude appuie son argumentation sur des textes de moines de Tibhirine, notamment du frère Christophe et surtout du prieur Christian de Chergé ; il insiste sur l’expérience qu’il a connu par le sacrifice de Mohamed, garde champêtre d’un village que le jeune officier était chargé d’administrer pendant la guerre d’Algérie : Mohamed s’est interposé pour sauver sa vie. Il évoque aussi l’action du frère Luc, médecin de la communauté et des habitants de la région, et le martyre de religieuses et de Mgr Pierre Claverie, évêque d’Oran le 1er août 1996. Il fait aussi état du martyre blanc dont parlait Dom Helder Câmara : essayer de vivre les difficultés de tous les jours jusqu’à la dernière heure.

La force de donner sa vie est procurée par une configuration à l’Eucharistie, et amène au pardon ; le saint et l’assassin sont deux larrons qui demandent le même pardon.

Frère Jean-Claude conclut : vivre à la suite des moines de Tibhirine, c’est donner notre vie, la vivre en plénitude, vivre notre vie chrétienne à la suite du Christ, dans l‘abandon total à Dieu.

 

                                                                                                 Jean-François MINONZIO






Crédits photos : J-F Minonzio

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 10 April 2012 - Rubrique Evénements

La semaine sainte s’est achevée dimanche soir avec les vêpres pontificales. Retour et photographies de quelques évènements de cette fin de semaine si particulière pour les chrétiens.

 

Mercredi avait lieu en l’église Saint-Michel de Dijon une journée du Pardon. Des centaines de fidèles se sont succédés tout au long de la journée (de nombreux prêtres, ainsi que l’archevêque, étaient disponibles, de 8h30 à 20h) pour recevoir le sacrement de pénitence et de réconciliation.
Pour ceux qui ne souhaitaient pas vivre la démarche du sacrement, des personnes – laïques, diacres ou religieuses – étaient  également disponibles pour un temps d’écoute et de dialogue (voir photos ci-dessous).

Vendredi s’est tenu comme traditionnellement le chemin de croix des lycées catholiques à Notre-Dame d’Etang. Plusieurs dizaines de jeunes ont ainsi arpenté le chemin menant du Plateau Saint-Joseph à la statue de la Vierge à l’Enfant.

Mgr Minnerath, présent comme chaque année à l’évènement, a porté la croix en bois jusqu’à la première station. Des étudiants ou membres encadrants (professeurs, directeurs…) se sont succédés pour porter ce symbole de la crucifixion jusqu’au sommet. A chaque étape, un texte et un chant entretenaient une atmosphère de méditation et de prière (voir photos ci-dessous).

Le week-end pascal a bien entendu été marqué par plusieurs célébrations en la cathédrale Saint-Bénigne : la Vigile, samedi soir, la messe pontificale le dimanche matin (dans un édifice comble) et les vêpres pontificales, le dimanche soir (voir photos ci-dessous).


 

Quelques autres évènements de la semaine :

Retour sur la Messe Chrismale : http://catholique-dijon.cef.fr/index.php?page=article&idarticle=460 

Retour sur la Sainte Cène à Montbard : http://catholique-dijon.cef.fr/index.php?page=article&idarticle=462





Crédits photos : Marie-Aleth Trapet (vêpres pontificales)
                              Jean Riegel (journée du Pardon, chemin de croix à ND d’Etang)

 

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 06 April 2012 - Rubrique Prière, veillée, célébration

L’église Saint-Urse de Montbard accueillait la célébration de la Sainte Cène du Seigneur hier soir.


Le Père Eric Ardiet est revenu durant son homélie sur l’origine de la célébration de la fête de Pâques : « Il est très difficile de connaître l’origine de la fête de Pâques. Les Israélites ont tendance à dire que cela à commencer au début de la Sortie d’Egypte. (…)  Jésus est le nouvel Agneau Pascal qui libère les hommes du plus grand esclavage qui existe : la mort ».

Puis, évoquant le texte du lavement des pieds (« laver c’est purifier, c’est le baptême. Laver a un sens spirituel »), le curé de Montbard indique que Jésus « nous demande d’entrer dans toute la pureté de son amour ».

Le Père Ardiet a ensuite encouragé l’assemblée à être toujours plus humble. « L’orgueil empoisonne l’amour. L’humilité sauve l’amour. Le Seigneur rend un service qui va le conduire jusqu’à la mort. Seul le service humble va jusqu’au bout de l’amour ».

L’assemblée de fidèles a quitté l’église en silence. Une adoration du Saint Sacrement était proposée jusqu’à 22h30.

Bookmark and Share
Commentaires (1)
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...
Le 12 April 2012 à 10H17
Urse était un Saint et non une Sainte. Urse est, peut-être, un moine irlandais venu servir l'Eglise d'Aoste en Savoie et qui passe pour avoir été archidiacre de la cathédrale d'Aoste au VII°siècle...
Il serait passé par Montbard ...


Posté le 05 April 2012 - Rubrique lire, écouter, regarder

Ce mois-ci, Eglise en Côte d'Or vous propose le thème "L'Eglise pour servir".


Dans le dossier du mois, le Père Pic, vicaire épiscopal, nous décrit la démarche de Diaconia 2013, évènement dans lequel l'Eglise de France est engagée depuis un an. Il nous rappelle la place fondamentale du service dans l'Eglise, service qui est au coeur de notre Foi. Retrouvez dans ce dossier les témoignages du Président du Secours Catholique en Côte d'Or et du permanent pour la mission ouvrière et la pastorale des milieux populaires, qui nous offrent chacun de nombreuses anecdotes de fragilités et de merveilles, les deux thèmes de Diaconia 2013, qui feront l'objet de la rédaction de deux livres.

Dans "Visages de prêtres", c'est un témoignage exceptionnel du Père Pierre MORTUREUX que vous découvrirez. Agé de 90 ans et ayant perdu la vue, il a consacré sa vie à la solidarité avec les plus démunis. 

"Eglise Vivante" revient sur le conseil diocésain de pastorale, qui s'est réuni sous le signe de l'entraide, sur la prière annuelle des légionnaire et des méritants qui s'est déroulée à Notre-Dame de Dijon, sur la conférence organisée par Les Amis de la Vie autour des élections à venir, et sur le dernier ouvrage de Mgr Minnerath, "L'Eglise catholique face aux Etats".



Eglise en Côte d’Or est disponible à l’accueil de l’archevêché, dans les Librairies La Procure et Privat à Dijon, sur les tables de presse des paroisses et par abonnement.

Retrouvez la couverture, le sommaire, et l'édito de l'Archevêque dans notre "zoom", sur la page d'accueil du site.

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...