Notre Blog Actualités



Posté le 13 dcembre 2011 - Rubrique Prière, veillée, célébration

En cette soirée du 11 décembre, le parvis de l'église Notre-Dame de Dijon était rempli de fidèles venus accueillir la Lumière de Bethléem. Allumée en Judée, elle a parcouru 3700 km pour se retrouver au coeur de notre ville.


« La Lumière de Bethléem » est une opération lancée en 1986 en Autriche, qui se répète chaque année pendant la période de l’Avent. Une bougie est allumée dans la grotte de la Nativité, à Bethléem. Cette flamme se transmet de bougie en bougie, rejoint l’Autriche pour partir à Paris, où elle est transmise à des représentants régionaux des deux associations scoutes, les Eclaireuses et Eclaireurs Unionistes de France (EEUdF) et les Scouts et Guides de France (SgdF).

 

Elle a pour but d’éduquer les enfants et les jeunes à la paix en leur montrant que celle-ci commence par un petit geste tout simple envers l’autre. En veillant sur la flamme, ils découvrent aussi que la maintenir allumée demande une vigilance de chaque instant, tout comme la paix. La Lumière de Bethléem semée sur toute la France et dans toute l’Europe marque par des milliers de petites flammes le terrain conquis sur l’indifférence, la rancune ou la haine.

Après cette petite cérémonie présidée par le Père Emmanuel Pic, l'assemblée a suivi l'invitation du Père Didier Gonneaud, curé de Notre-Dame, à rentrer en procession dans l 'église pour y célébrer la messe. La Lumière, quant à elle, a été transmise à tous ceux qui le souhaitaient, et ainsi illumine désormais nos maisons.

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 13 dcembre 2011 - Rubrique Evénements

Retrouvez les horaires de messe de Noël de Dijon et de ses alentours !


Téléchargez-les ci-dessous ou dans l'onglet "le diocèse" - rubrique "horaires de messe".



Pour information, la cathédrale Saint-Bénigne, l'église Saint-Pierre, l'église Saint-Bernard, l'abbaye de Cîteaux et le Carmel de Flavignerot proposent des messes à minuit.


 

Afficher le PDF
Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 12 dcembre 2011 - Rubrique Prière, veillée, célébration

Tu es le sourire d’un Dieu qui nous aime, chantaient les “pélerins” du 8 décembre, entre la cathédrale Saint-Bénigne et l’église dédiée à cette Vierge de lumière : un cierge à la main, sous un pâle soleil qui s’allait coucher en jetant quelque lueur au milieu des néons des magasins enguirlandés pour Noël.

Tête des passants qui croisaient cet insolite cortège que conduisait, sur une châsse, la statue blanche de Marie. Des jeunes s’arrêtaient, interloqués, et demandaient de quoi il s’agissait. Un couple, un moment saisi d’étonnement, poursuivait son chemin en baissant la tête. De vieilles dames souriaient, leur cabas posé à leurs pieds, et se signaient au passage.


“Dieu nous surprend toujours”


Pour la seconde fois, le doyenné de Dijon Centre avait décidé de renouer avec la procession de l’Immaculée Conception – Marie a été “conçue sans péché” – et une centaine de pélerins ont accompagné le Père Dominique Garnier, le Père François-Xavier de Guibert et le cortège des servants d’autel par la rue Maret, la rue de la Poste et la rue Musette pour arriver à Notre-Dame où les attendaient Mgr Minnerath et le Père Didier Gonneaud.

Messe dans l’église archi-comble. L’archevêque de Dijon parlerait de Marie durant des heures. Il dit : “Marie est l’icône de l’humanité rachetée, la créature dont Dieu rêvait depuis le commencement, le signe de l’humanité nouvelle”. Il dit encore : “Marie nous montre une chose : que notre foi va toujours à des intiatives de Dieu que nous ne pouvions pas imaginer ; Dieu nous surprend toujours”.

Il demande enfin : “Qu’est-il arrivé à Marie ?” Et il répond : “Elle a été préservée de cette inclination que nous avons à nous passer de Dieu”.

 

Michel HUVET

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 09 dcembre 2011 - Rubrique Vocation

C’est en l’église Saint-Aignan d’Orléans qu’a eu lieu ce mercredi 7 décembre la célébration d’ « admission comme candidats au ministère presbytéral » de deux séminaristes que nous connaissons bien, Deo THOMAS et Jeyanthan ANTONY.


S’ils appartiennent au diocèse de Tuticorin (Inde), ils suivent leur formation avec les séminaristes du diocèse de Dijon et serviront notre diocèse pendant un certain nombre d’années.

En la fête de Saint Ambroise, ils ont vécu avec six autres séminaristes du séminaire d’Orléans ce premier engagement vers la prêtrise.

La célébration était présidée par Mgr Brac de La Perrière, évêque de Nevers, et concélébrée par les évêques fondateurs du séminaire d’Orléans. Outre le Père Paul Houdart, délégué épiscopal à la formation des séminaristes, les Pères Serge Athénor et Lionel Canat représentaient le diocèse de Dijon.

Jeyanthan et Deo se sont publiquement engagés à poursuivre leur formation pour acquérir la compétence nécessaire au ministère de prêtre et développer en eux une ferme volonté de servir le Christ et l’Eglise.

Jeyanthan et Deo participent déjà à la vie de notre diocèse par leur présence dans leurs paroisses d’insertion : Jeyanthan à Chatillon-Sur-Seine et Deo à Pouilly-en-Auxois.

Ils peuvent compter sur la prière de tout le diocèse pour poursuivre ainsi leur formation.


Père Eric Millot






Crédits photographiques : séminaire interdiocésain d'Orléans

Bookmark and Share
Commentaires (1)
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...
Le 09 dcembre 2011 à 18H44
Merci beaucoup pour vos prières!!!