Notre Blog Actualités



Posté le 17 dcembre 2014 - Rubrique Carnet

C’est une église Saint-Michel remplie qui a accueilli tous les parents et nombreux amis pour la célébration de funérailles du père Bernard Gourier en ce 16 décembre. Après le temps de veillée célébré la veille en l’église de Lacanche, ce fut à nouveau l’occasion de constater le rayonnement extraordinaire de ce prêtre du diocèse de Dijon qui a tellement marqué tous ceux qui ont eu la chance de l’avoir comme animateur, curé, aumônier, voisin, ami ou collègue de travail. Cette célébration était présidée par l’archevêque qui avait près de lui le Père Provincial des Pères du Sacré-Cœur, le père Jean-Jacques Flammang, et de nombreux prêtres.

C’est à Châtillon-sur-Seine que Bernard Gourier est né, a été baptisé, a suivi sa scolarité avant d’entrer au petit séminaire puis au grand Séminaire. Son cursus de formation a été interrompu par un temps de service militaire en Allemagne, à Chalon-sur-Marne puis pendant 14 mois au Maroc.

C’est le 29 juin 1960 qu’il a été ordonné prêtre en la cathédrale Saint-Bénigne de Dijon.

Sa première mission est d’avoir été vicaire à Saint-Nicolas de Beaune, puis à partir de 1966, il est préfet au petit séminaire de Flavigny.

En 1968, il est nommé aumônier diocésain du MRJC puis aumônier régional en 1974. A cette date, il réside à Aubigny-en-Plaine et fait partie de l’équipe pastorale de secteur. En 1979, il est nommé responsable de l’équipe sacerdotale de Brazey-en-Plaine.

En 1982, il partage la tâche pastorale du secteur de Lacanche et devient aumônier diocésain de la branche ouvrière du CMR. Il deviendra curé du secteur de Lacanche à partir de 1988. Puis doyen du doyenné Auxois-sud en 1993. En 1995, il reçoit la charge pastorale du secteur d’Arnay. Il y ajoutera en 1998 la charge d’administrateur du secteur paroissial de Bligny-sur-Ouche.

C’est en 2000 qu’il deviendra délégué épiscopal à la pastorale des migrants, jusqu’en 2009 où il sera officiellement admis à prendre sa retraite.

Mais durant toutes ces années, il a non seulement choisi la vie communautaire et, en particulier avec ses frères de Lacanche, pour être au plus près de ceux qu’il servait mais il a eu aussi  beaucoup d’autres mission : toujours prêt à rendre service, il a accepté tout ce qu’il lui a été demandé et beaucoup se souviennent par exemple qu’il a été directeur diocésain des pèlerinages pendant quelques années. Même au-delà de sa date de retraite, il est bien difficile de faire la liste des mouvements, équipes d’action catholique, des pèlerinages, des groupes de réflexion qu’il a accompagnés. Et il serait tout aussi difficile de citer tous ses engagements dans la vie civile : il avait ainsi choisi en plus de ses ministères d’avoir un travail salarié pour être au plus près de ce monde ouvrier en milieu rural qu’il servait ; de participer au Centre Communal d’Action Social, d’apporter son aide à Emmaüs et à tant d’autres organismes.

Mais samedi matin, dans son habituelle discrétion, Bernard Gourier est parti rejoindre non seulement son frère décédé il y a seulement quelques mois, tous ses parents et amis disparus trop tôt, mais surtout le Seigneur qu’il a si bien servi toute sa vie.

Au cours de la célébration admirablement animée par la chorale Saint-Michel, chacun a pu apprécier les paroles fortes du père Jean Demaizères qui a prononcé l’homélie, du père Paul Lamarche qui a expliqué le choix des lectures que Bernard Gourier avait fait lui-même pour la célébration de ses obsèques, et des nombreux témoignages donnés à l’occasion de la prière universelle et du dernier adieu.

 


Vous pouvez retrouver ci-dessous en PDF, l’ homélie du père Jean Demaizières prononcé lors des obsèques du père Bernard Gourier.

Afficher le PDF
Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 15 dcembre 2014 - Rubrique Carnet

Le père Bernard GOURIER, prêtre du diocèse de Dijon, est décédé ce samedi 13 décembre 2014 à la clinique de Talant (21). 

 

Une veillée de prière aura lieu le lundi 15 décembre 2014 à 18h en l'église de Lacanche (21).

Ses obsèques seront célébrées le mardi 16 décembre 2014 à 10h30 en l'église Saint-Michel de Dijon (21).
 
Nous l'accompagnons de notre prière.
 
Ci-dessous, l'avis de décès du vicaire général, le père Eric Millot.
Afficher le PDF
Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 03 avril 2014 - Rubrique Carnet

C’est dimanche matin, alors même que la Maitrise se préparait à chanter la messe en cette cathédrale, que le Père Louis Roy nous a quittés, partant rejoindre tous ses proches et en particulier ses deux frères décédés en quelques mois.

Né en Saône et Loire, c’est au petit séminaire de Flavigny et au Grand séminaire de Dijon que le Père Roy s’est préparé à devenir prêtre. Mais c’est au cours de sa formation, entre 1943 et 1945, qu’il a interrompu son séminaire pour vivre avec tant d’autres le STO, Service du travail Obligatoire, en Allemagne. Nul doute que cette période l’aura profondément marqué en raison des conditions de vie difficiles mais aussi parce que cela aura été pour lui l’occasion de vivre au plus proche d’autres jeunes hommes avec qui il aura pu partager cette expérience.

Ordonné prêtre le 29 juin 1946, à Dijon, c’est d’abord au petit séminaire de Flavigny qu’il sera nommé professeur pour y enseigner l’allemand. Il y restera jusqu’en 1960, date à laquelle il deviendra sous-directeur de la Maitrise puis directeur en 1961.

De cette période, beaucoup d’entre vous ont été les témoins de son sens du devoir, de sa discrétion et de son efficacité, ne négligeant pas de décider et d’accompagner tous les changements et les évolutions indispensables que ce bel établissement de la Maitrise devait vivre pour durer, continuer à servir des générations de jeunes et leur permettre de se mettre au service de la liturgie de la cathédrale.

Nommé chanoine titulaire de la cathédrale en 1978, décoré des palmes académiques en 1987, c’est en 1990 qu’il est devenu aumônier de la clinique Bénigne Joly de Talant tout en continuant tant qu’il a pu à participer à l’animation pastorale de la Maitrise.

Il y a quelques années, un accident de santé a réduit ses activités et ne lui permettait plus de communiquer autant qu’il aurait aimé, mais nul doute que tous ceux qui l’ont côtoyé à la Maison du clergé, les prêtres, les résidents et les religieuses, resteront marqués par son attention aux autres et son délicat sourire.

Aujourd’hui, ce sont donc tous ceux qui l’ont connu à Flavigny, à la Maitrise et dans ses autres activités pastorales qui veulent rendre grâce pour ce beau ministère du Père Louis Roy et demander au Seigneur de l’accueillir.

 


Ci-dessous en PDF, l'homélie du Père Louis de Raynal, prononcée lors de ses obsèques célébrées le mercredi 2 avril à la cathédrale Saint-Bénigne.


Photos des obsèques© Marie-Dominique Trapet

Afficher le PDF
Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 31 mars 2014 - Rubrique Carnet

Le Chanoine Louis ROY, prêtre du diocèse de Dijon, est décédé ce dimanche 30 mars 2014 à la maison du Clergé (21). 

 

Ses obsèques seront célébrées le mercredi 2 avril 2014 à 10h en la cathédrale Saint-Bénigne de Dijon (21).
 
Nous l'accompagnons de notre prière.
 
Ci-dessous, l'avis de décès du vicaire général, le Père Eric Millot.
Afficher le PDF
Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...