Notre Blog Actualités



Posté le 24 August 2016 - Rubrique Jeunes

Cette année, 520 pèlerins du diocèse de Dijon se sont rendus  à Lourdes, du 17 au 22 août 2016, accompagnés par leur archevêque Mgr Roland Minnerath. Le père prédicateur de cette année était le père François Béal.

Dans cette grande assemblée de pèlerins, on pouvait trouver le groupe des 10 jeunes du diocèse (Chatillon, Dijon, Selongey, …), de 14 à 17 ans, réunis autour du père Antoine Amigo et de Stéphanie Massol. Très vite, les animateurs se sont aperçus de la très bonne cohésion de groupe, qui a été si porteuse pour vivre ce pèlerinage très intense. Pour beaucoup, ces jeunes étaient déjà venus à Lourdes, en famille ou en camp, mais ils témoignent ici d’une redécouverte de ce lieu : ils y ont découvert de nouvelles dimensions.

Un programme spirituel fort et des rencontres

Le programme dense leur a permis de vivre différentes approches de ce qu’il est possible de recevoir à Lourdes. Ils ont vécus de forts moments spirituels avec notamment la messe à la grotte, l’expérience des piscines, le passage de la Porte sainte en cette année du jubilé de la miséricorde, la veillée de la réconciliation avec les jeunes de France… La procession aux flambeaux leur a permis de gouter à la joie d’aider les malades, de pousser les « charrettes » tels les hospitaliers qu’ils ont rencontrés. La responsable de l’hospitalité diocésaine, Claude Lenoir,  a expliqué à ces dix jeunes le principe d’engagement à l’hospitalité ; ils ont pu entendre ensuite quelques témoignages. Cette rencontre est importante car, chaque année, des jeunes s’engagent à devenir hospitaliers. Au cours de ce pèlerinage, deux des seize nouveaux hospitaliers l’avaient vécu l’an dernier avec le groupe des jeunes.

La messe internationale à la basilique Saint-Pie-X a été aussi une expérience marquante où les jeunes ont goûté à l’universalité de l’Eglise et à sa pluralité. Ils ont vécu cette célébration au côté des autres jeunes du monde entier venus vivre cette semaine à Lourdes. Les jeunes ont aussi été marqués par le fait de se dire qu’à ce lieu-même, où tant de religieux et laïcs étaient aujourd’hui rassemblés, autrefois, la petite Bernadette Soubirou de 14 ans, avait reçu la demande de manger de l’herbe et d’embrasser le sol :  "Elle me dit d'aller boire à la source (…). Je ne trouvai qu'un peu d'eau vaseuse. Au quatrième essai je pus boire. Elle me fit également manger une herbe qui se trouvait près de la fontaine puis la vision disparut et je m'en allai." (neuvième apparition de la Vierge Marie à sainte Bernadette, 25 février 1858).

 « C’est passé trop vite, nous avons vécu tellement de temps forts, c’est impressionnant. Le groupe, très uni, a pu vivre Lourdes sous plein d’approches très différentes. Ils ont vécu leur pèlerinage, tout en s’apercevant aussi du vécu des hospitaliers et des pèlerins malades » (Stéphanie Massol).

Un programme spécial « jeunes »

Les jeunes ont aussi pu avoir des temps à eux, en cheminant par exemple sur les pas de sainte Bernadette (visite de sa maison natale et du cachot), en vivant le parcours des signes, en assistant au concert de pop-rock chrétien du groupe belge « Jesus’Trip », ou en s’offrant une détente et un moyen de partage en groupe lors d’une descente en rafting.

 

Ils ont donc vécu cinq jours intenses qu’ils ne sont pas près d’oublier.

 

D'après le témoignage de Stéphanie Massol

Photos : © Stéphanie Massol

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 12 August 2016 - Rubrique Jeunes

Retrouvez tous les articles publiés par le diocèse de Dijon sur les JMJ en cliquant ici.

Pendant le voyage du retour de Pologne, les 170 jeunes partis avec le diocèse de Dijon pour vivre les journées mondiales de la jeunesse, ont pris la parole pour témoigner de ce qu’ils avaient vécu pendant ces deux semaines intenses et priantes.

Le pèlerinage en quelques mots

Pour retrouver l’article publié sur la première semaine de ce pèlerinage, cliquez ici.

Lors de la deuxième semaine, les jeunes vivaient dans une école primaire à Krzeszowice, à 30 km de Cracovie. Chaque jour, après le temps des laudes, c’était à l’église qu’ils avaient rendez-vous pour entendre une catéchèse animée par des évêques francophones sur le thème de la Miséricorde, puis pour participer à l’Eucharistie. Ceux qui le souhaitaient ont pu recevoir le sacrement de la Réconciliation. Après le repas, direction Cracovie par le train : imaginez tous ces jeunes portant le même poncho aux couleurs des JMJ, s’engouffrant dans le train en chantant, avec joie, l’hymne « Heureux les Miséricordieux » ! Quelle ambiance. A Cracovie, ils ont pu vivre la messe d’ouverture des JMJ, l’accueil du Pape, le Chemin de Croix avec le Pape. C’était aussi l’occasion de visiter la ville, certains ont pu entrer dans le sanctuaire de Sainte Faustyna.

Pour le weekend final, les 2,5 millions de jeunes se sont retrouvés sur le champ de la miséricorde à Brzegi pour vivre une veillée et la messe d’envoi avec le Pape François. Les jeunes ont été touchés par les messages concrets et pleins d’espérance du Saint-Père : “Pour Dieu, les vêtements et téléphones n’ont aucune valeur.” “Soyez miséricordieux, quitte à être pris pour des rêveurs !”« Notre réponse à ce monde en guerre a un nom : la fraternité », « Dieu veut quelque chose de toi, Dieu t’attend. Dieu vient rompre nos fermetures, il vient ouvrir les portes de nos vies, de nos visions, de nos regards. Dieu vient ouvrir tout ce qui t’enferme. Il t’invite à rêver, il veut te faire voir qu’avec toi le monde peut être différent. C’est ainsi : si tu n’y mets pas le meilleur de toi-même, le monde ne sera pas différent. ».

Laissons quelques jeunes parler de ce qu’ils ont vécu :

« On ne se sent pas seul chrétien. »

« J’ai pu démarrer un nouveau chemin de vie, Dieu est vraiment là où on ne l’attend pas, avec certains, avec certaines paroles, avec les accompagnateurs, les prêches du Pape, ça m’a permis d’y voir plus clair dans ma vie. J’ai redécouvert la Parole de Dieu, et son appui au quotidien »

« Je suis arrivée aux JMJ avec pas mal de doutes et pas mal de questions, j’ai maintenant des réponses grâce aux échanges personnels avec les religieux, les groupes de partage, les enseignements. Je retiens notamment la parole du Pape : c’est à nous d’agir si on veut sauver le monde. J’ai aussi redécouvert l’importance de prier la Vierge Marie »

 « Les polonais nous ont accompagnés dans la prière, même quand on est monté en haut de la montagne, ils étaient là ; même en pleine semaine, ils étaient là. »

« Les homélies du Pape m’ont touché personnellement : dans mon cœur, ça travaille. On est aussi venu pour travailler notre foi »

« J’ai vraiment apprécié de pouvoir prier dans un sanctuaire marial. C’était beau de prier avec les Polonais, de voir la dévotion qu’ils portent à la vierge Marie, de les entendre chanter leur foi. La présence du Pape a été aussi importante, il a remotivé ses troupes. On est fier d’être catholique et il ne faut donc pas avoir honte de le montrer »

« C’était intéressant de voir un état où la foi n’est pas séparée du pouvoir, où la foi se vit au quotidien. »

« Ce qui m’a touché, c’est la catéchèse que l’on a eu sur la Miséricorde : ça nous a donné des pistes concrètes sur comment agir au quotidien » 

« On a vécu beaucoup de moments ensemble très forts grâce au groupe de jeunes qui était porteur car très uni »

« La foi que j’ai pu voir en tous m’a énormément marquée, notamment chez les polonais. Les paroles du Pape m’ont énormément touché. »

« J’ai enfin compris pourquoi on allait à la messe. J’ai vu la foi grandir dans le cœur de mes amis. »

« Elles sont pleines, les églises des Polonais. On ne se sent plus seuls comme jeunes chrétiens : j’y étais au JMJ, oui, accompagné de… 2,5 millions de jeunes catholiques ! Alléluia ! »

« Pendant ces JMJ, j’ai réussi à me dépasser moralement, spirituellement et physiquement : cette marche dans la montagne sur les pas de Saint Jean-Paul II, on s’en souviendra. »

« Je suis venu au JMJ pour confier mes proches au Seigneur, d’autres se sont aussi associé à mes prières, merci. »

« Je ne suis pas croyante, j’accompagnais un jeune en situation de handicap. Ce que j’en retiens ? C’est l’accueil du groupe et des polonais. Je n’avais jamais entendu parler des JMJ et c’est assez impressionnant ! »

 

Photos : © Charles Chabert, © P. Oscar Ruiz, © Marie Grunenwald

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 25 July 2016 - Rubrique Jeunes

Une semaine de pèlerinage avant de vivre la semaine JMJ à Krakow

Partis le dimanche 17 juillet après la messe d’envoi présidée par le père Eric Millot, nous avons déjà vécu une semaine en Pologne : le temps passe très vite ! Nous essayons de préparer notre cœur pour être plus disponible à Dieu dans un esprit de joie, de fraternité et d’entraide. Une étape importante avant de nous rendre à Krakow (Cracovie) lundi pour rencontrer des dizaines de milliers de jeunes catholiques et vivre quelques jours avec le Pape François.

Un pèlerinage complet

Le programme de cette première semaine a été très varié. Nous remercions, tous, le père Raphaël Clément et toute l’équipe des organisateurs, qui a su nous proposer de cheminer avant les JMJ à Krakow, de nous préparer, d’échanger, de chercher peut-être des réponses ou de nous remettre en question, de prendre le temps de mieux nous connaître. Nous avons eu la joie de vivre des temps de prière, de méditation et de louange dans des lieux en plein air ou en église, des temps d’échanges en chapitre et de nombreuses marches en montagne. En plus de la dimension spirituelle, nous avons fait du tourisme, des jeux, des rencontres interculturelles.

Nous sommes allés à Wadowice, ville où Saint Jean-Paul II est né et a été baptisé : nous avons entendu un enseignement à son sujet ainsi que sur Sainte Faustyna. Nous avons aussi découvert le sanctuaire marial Notre-Dame de Czestochowa. Et nous avons enfin été accueillis par des familles polonaises du diocèse de Tarnow.

Un accueil par le peuple polonais impressionnant

Les personnes des paroisses nous ont ouvert leurs bras et se sont toujours mises à notre service. Heureux de nous montrer leurs diverses coutumes (habits traditionnels, musiques, danse, gastronomie), sans forcément pouvoir parler anglais ni français ! Les jeunes ont aussi mangé quatre fois plus qu’ils en ont l’habitude !

Des jeunes de qualité

Les 134 jeunes, partis du diocèse de Dijon dès le 17 juillet, se connaissent maintenant et on note des groupes de personnes très dynamiques, capables d’entrainer tout le monde que ce soit sur un air de « qu’il est bon de chanter, de louer le Seigneur » ou sur des chants plus bourguignons...

Une quarantaine de jeunes arriveront directement à Krakow pour la semaine à venir. Nous remercions chaque pèlerin pour leur bonne application de la règle fixée dès le départ "S.P.A" : Souplesse, Patience, Adaptation ! On se laisse porter dans la joie et à l’écoute de tous.

N’hésitez pas à nous porter dans vos intentions de prière.

Marie Grunenwald

 

Photos : © Diocèse de Dijon

Tout au long de ces Journées Mondiales de la Jeunesse, le site internet du diocèse de Dijon (www.diocese-dijon.com) pourra vous permet de découvrir les nouvelles quotidiennes des 170 jeunes du diocèse de Dijon. N’hésitez pas à venir cliquer sur le « logo » des JMJ (en haut à droite de la page d’accueil de ce site.)

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 18 July 2016 - Rubrique Jeunes

Activité bien particulière en ce dimanche 17 juillet devant l’église Sainte-Jeanne d’Arc de Dijon. Les 170 jeunes du diocèse qui se préparent depuis plusieurs mois à vivre cette expérience si riche de participer aux Journées Mondiales de la Jeunesse se rassemblent pour leur départ en direction de la Pologne. Ils sont accompagnés de leurs familles, de quelques amis qui auraient aimé les accompagner et de tous ceux qui ont préparé avec eux ce départ.

Dès qu’on entre dans les locaux de l’aumônerie des étudiants, on comprend que l’équipe de préparation a beaucoup travaillé pour préparer pour chaque jeune l’équipement indispensable : le chapeau, le carnet, la marinière, les collations, etc.

Mais c’est d’abord vers l’église que chacun se dirige pour la messe dominicale célébrée avec les prêtres qui vont accompagner ces jeunes pendant ces deux semaines : les Pères Vincent Sauer (délégué à la Pastorale des jeunes), Raphaël Clément (Pastorale des étudiants), François Béal (Pastorale des Vocations), Oscar Ruiz (aumônerie de Beaune). On remarque aussi que trois des séminaristes du diocèse vont également vivre ces JMJ.

A la fin de la célébration, tous les « JMJistes » reçoivent la bénédiction des pèlerins.

A la sortie de cette célébration, il ne leur restait plus qu’à prendre le temps de pique-niquer devant l’église tout en répondant à quelques journalistes venus les interroger sur leurs motivations. Après la photo de groupe de départ, ils sont montés dans les trois autocars qui les conduisent vers leur première étape : Wadowice, patrie du pape Jean-Paul II où ils sont bien arrivés ce lundi en milieu de journée, et où ils ont déjà pu visiter la maison natale et la basilique où Saint Jean-Paul II, l’initiateur des JMJ, a reçu le baptême.

Tout au long de ces Journées Mondiales de la jeunesse, notre site (www.diocese-dijon.com) pourra vous permettre de découvrir les nouvelles quotidiennes des 170 jeunes du diocèse de Dijon. N’hésitez pas à venir cliquer sur le « logo » des JMJ (en haut à droite de la page d’accueil de ce site.)

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...